Champs de fractures dans les collines sous-vosgiennes

Entre la Plaine d’Alsace et le Massif Vosgien s’intercalent des zones intermédiaires marquées dans le paysage par des collines (collines sous-vosgiennes). Ces zones intermédiaires sont bordées par des failles majeures mais également traversées par des systèmes de failles les découpant en une mosaïque de blocs.
On trouve, alignés du Sud au Nord le long du Massif Vosgien, les champs de fractures de Vieux-Thann, de Ribeauvillé, de Barr et de Saverne. Le plus développé est le champ de fractures de Saverne qui atteint 20 km de largeur. On y rencontre un damier de compartiments où affleurent des terrains d’âges secondaire et tertiaire qui peuvent être aquifères et receler des ressources en eau non négligeables.

Caractéristiques géologiques des champs de fractures

La géologie de ces zones est très complexe. Le découpage tectonique met en contact des terrains d’âges et de natures divers suivant les affaissements ou exhaussements relatifs des micros blocs. On y rencontre un damier de compartiments où affleurent des terrains d’âge Mésozoïque (Buntsandstein, Muschelkalk, Keuper et Jurassique) et Cénozoïque, parfois recouverts par les formations superficielles. On y retrouve des alternances de terrains argileux, marno-calcaires et gréseux et des formations superficielles comme le lœss et les alluvions.

Carte géologique du champ de fractures de Saverne (BRGM/RP-60322-FR) - PNG - 322.3 ko
Carte géologique du champ de fractures de Saverne (BRGM/RP-60322-FR)

Caractéristiques hydrogéologiques

Les aquifères rencontrés dans ces champs de fractures peuvent être libres ou captifs. Étant donné leur structure géologique complexe, la connaissance détaillée à l’échelle locale revêt une importance particulière en cas de forage  , notamment à vocation géothermique. Des principales formations aquifères, on y distingue les formations gréseuses du Trias inférieur, aquifères à porosité   d’interstices et de fractures à proximité de failles, et les formations calcaro-dolomitiques du Trias moyen (Muschelkalk), aquifères essentiellement à porosités de fractures. Les alluvions récentes et anciennes des vallées vosgiennes et rhénanes sont également perméables et aquifères selon leur composition pétrographique. Le système de failles d’orientation Nord Sud favorise dans certains cas la circulation de l’eau des aquifères supérieurs vers les aquifères inférieurs.
Les champs de fractures correspondent à la masse d’eau   souterraine codée FRGC027.

Bibliographie

  • Aquifères et eaux souterraines en France, Collectif sous la direction de Jean-Claude Roux, BRGM Éditions, 2006 , Tome 1, chapitre V Alsace, Vosges.
  • Guignat S., Urban S., Schlicht J-F., Baierer C. (2011) - Proposition d’une surveillance pour la masse d’eau   FRGC027 « Champ de fractures de Saverne ». Rapport final. BRGM/RP-60322-FR, 51 p., 12 ann.
  • Urban S., Boucher J., Mardhel V., Xu D. (2010) - Référentiel Hydrogéologique Français - BDLISA. Bassin Rhin-Meuse. Année 4. Délimitation des entités hydrogéologiques de niveaux 1, 2 et 3 en Alsace. Rapport d’étape. BRGM/RP-58091-FR, 126 p.
  • Urban S., Boucher J., Mardhel V., Schomburgk S., Xu D.(2013) - Référentiel Hydrogéologique Français BDLISA. Bassin Rhin-Meuse. Délimitation des entités hydrogéologiques de niveaux 1, 2 et 3 en région Alsace. Rapport final Mise à jour BDLISA Version 0. Rapport BRGM/RP-62217-FR, 70 p., 4 ann.

Revenir en haut