Histoire géologique du bassin de Paris

Une vidéo de l’histoire géologique du Bassin parisien permet de découvrir comment les montagnes, les océans, les forêts et les glaciers ont façonné cette région.

L’histoire géologique du Bassin de Paris est assez complexe et l’aspect final des couches superposées en auréoles concentriques ne correspond pas à l’aire originelle de dépôt des sédiments, mais à l’effet de leur érosion postérieure.

Le point le plus profond du bassin se trouve à 40 km à l’Est de Paris, où un forage   pétrolier a rencontré le socle à la profondeur de 3186 mètres, sous le Permo-Trias.
La subsidence globale reste faible si l’on examine les dispositions générales.

Coupe schématique du Bassin de Paris (d'après C. Cavelier et al., 1979) - BMP - 748.2 ko
Coupe schématique du Bassin de Paris (d’après C. Cavelier et al., 1979)

Le bassin a été remblayé de formations sédimentaires, en général peu profondes, au rythme des à-coups de la subsidence et avec une variété considérable de faciès. Ceci a conduit à une succession de niveaux perméables et imperméables contenant ou abritant des aquifères particulièrement nombreux et souvent désignés par des noms de formation.

(d’après Claude Mégnien, in Aquifères et Eaux souterraines en France, Tome 1, BRGM Éditions, 2006, page 171)

Revenir en haut

Contexte géologique en Rhin-Meuse