Présentation générale des aquifères en Rhin-Meuse

Les aquifères du bassin Rhin-Meuse sont classés en fonction de leur appartenance à un type (de socle, sédimentaire, de fossé d’effondrement). Pour les aquifères hors socle, leurs noms font référence à leur lithologie (calcaires, grès  …) et à leur âge dans l’échelle stratigraphique (Tithonien, Oxfordien…).

Les aquifères dans le bassin Rhin-Meuse

Coupe hydrogéologique schématique dans le bassin Rhin-Meuse (d'après Ramon et al., AERM, 1992) - JPEG - 26.8 ko
Coupe hydrogéologique schématique dans le bassin Rhin-Meuse (d’après Ramon et al., AERM, 1992)

Les aquifères des massifs anciens

Les massifs anciens tels que les Vosges et les Ardennes où dominent les terrains de socles cristallins ou métamorphiques et les formations primaires comportent peu d’aquifères étendus. Ces terrains peu perméables renferment localement des nappes peu puissantes qui ont pu se constituer à la faveur de zones de broyage ou d’arénisation. Ils peuvent présenter de nombreuses sources de faible débit, souvent exploitées pour des besoins locaux. Les principaux aquifères sont :

Les aquifères du bassin sédimentaire   de Paris

Le grand bassin sédimentaire   de Paris s’étendant jusqu’aux Vosges assemble un empilement de formations où se distinguent la plupart des grands réservoirs aquifères. Sa structure fait alterner en surface, en auréoles successives, des niveaux perméables et des niveaux imperméables. Parmi les aquifères, on peut distinguer les réservoirs suivants, d’ouest en est :

Parmi les principaux aquifères des alluvions, les réservoirs sont :

Les aquifères du Fossé rhénan

Le fossé d’effondrement du Fossé rhénan offre différents réservoirs dont les principaux sont :

Les réservoirs miniers en Lorraine

Les anciens travaux miniers ont modifié les communications hydrauliques entre les niveaux aquifères dans les bassins miniers en Lorraine. L’arrêt des pompages d’exhaure   consécutif à l’abandon des exploitations minières a provoqué l’ennoyage   des galeries des mines et :

  • l’ennoyage   de la base des calcaires du Dogger dans le bassin ferrifère lorrain,
  • la remontée de la nappe des grès   du Trias inférieur dans le bassin houiller lorrain.

Bibliographie

  • Aquifères et eaux souterraines   en France, Collectif sous la direction de Jean-Claude Roux, BRGM Éditions, 2006.
  • Daesslé M. (1982) - Synthèse documentaire sur la grande Oolithe dans le département du Haut-Rhin. Rapport BRGM/83-SGN-007-ALS, 28 p. 3 pht., 5 cartes.

Revenir en haut

Rubriques

Principaux aquifères

  • Présentation générale des aquifères en Rhin-Meuse