Réseau piézométrique du bassin houiller lorrain

Le réseau piézométrique   du bassin houiller lorrain permet de surveiller la remontée de la nappe des Grès   du Trias inférieur consécutive à l’ennoyage   des travaux souterrains. Il permet aussi de suivre le processus d’ennoyage   des travaux miniers dans certains puits   de mine.

Exploitations minières du charbon et conséquences

Dans le département de la Moselle, du charbon a été exploité de 1856 à 2004 [1] dans le bassin houiller lorrain. L’arrêt progressif des exploitations minières et l’ennoyage   successif des différents réservoirs miniers ont des conséquences sur le fonctionnement hydrogéologique du bassin du point de vue quantitatif.

Constitution du réseau de surveillance

La surveillance quantitative a commencé en 2006 après la cessation des activités minières par Charbonnages de France (CdF) dans le bassin houiller lorrain. L’arrêt des exhaures a entraîné l’ennoyage   des travaux du fond du réservoir minier Ouest du secteur de La Houve et du réservoir Centre-Est des secteurs de Merlebach et de Forbach à partir de 2006. Les réservoirs de Folschviller et de Faulquemont étaient déjà ennoyés depuis 1980 et 1990 respectivement. Depuis la dissolution des Charbonnages de France en 2007, le suivi du réseau piézométrique   du bassin houiller lorrain est géré par le Département Prévention et Sécurité Minière du BRGM et financé par le Ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie.

L’arrêté ministériel du 2 mai 2012 fixant la liste des installations hydrauliques de sécurité, mentionne la surveillance de 54 piézomètres en 2012 dans le bassin minier Est par le BRGM. Les mesures piézométriques sont réalisées sur :

  • 9 ouvrages des réservoirs miniers,
  • 27 piézomètres de la nappe des Grès   du Trias inférieur,
  • 18 piézomètres des nappes alluviales.

Objectif du programme de surveillance quantité

Parmi les objectifs du programme dans le bassin houiller lorraine figurent essentiellement le suivi des répercussions de l’ennoyage   :

  • le niveau et la vitesse de remplissage des réservoirs miniers (réservoir Ouest et réservoir Centre-Est) ,
  • le sens d’écoulement de la nappe des Grès   du Trias inférieur au niveau des terrils et des bassins de décantation,
  • la maîtrise de la remontée de la nappe des Grès   du Trias inférieur sous les zones urbanisées jusqu’à sa stabilisation.
  • les relations hydrauliques avec les nappes alluviales locales.

Diffusion et accès aux données piézométriques du bassin houiller lorrain

Les courbes de suivi de l’ennoyage   sont accessibles sur le site de la DREAL Grand Est.

Bibliographie

  • Barchi.P., Cartannaz.C., Fourniguet.G. (2007) - PROJET MINEWATER. Géologie du bassin houiller lorrain et potentialité géothermique. Rapport BRGM/RP-56097-FR. 53 p.
  • Cosquer.R. (2013) - Compte rendu d’activités DPSM année 2012 - Lorraine. Rapport BRGM/RP-62060-FR. 136 p.

[1Barchi.P., Cartannaz.C., Fourniguet.G. (2007) - PROJET MINEWATER. Géologie du bassin houiller lorrain et potentialité géothermique. Rapport BRGM/RP-56097-FR. 53 p.

Revenir en haut