La géothermie en Alsace

Le potentiel géothermique en Alsace est multiple. Non seulement la nappe alluviale   rhénane offre une ressource immédiate pour une exploitation géothermique de très basse température, mais la structure de graben du Fossé Rhénan offre également des possibilités pour des exploitations de géothermies de moyennes et hautes températures.
Le présent article n’abordera cependant que les potentialités sur aquifère   de sub-surface correspondant à la géothermie de très basse température.

Les cartes de zonages réglementaires de la géothermie de minime importance sont consultables sur le site Géothermie perspectives.

Pour les exploitations concernant les potentialités en profondeur, les informations sur les avancées les plus récentes sont accessibles sous :

  • Le site du projet Interreg IV GeorG (cartographie du sous-sol du Fossé Rhénan et estimation de ses potentialités géothermiques).

La géothermie très basse énergie

La géothermie très basse énergie concerne l’exploitation des aquifères peu profonds et l’exploitation de l’énergie naturellement présente dans le sous-sol à quelques dizaines, voire quelques centaines de mètres.

L’Alsace est particulièrement favorisée par la présence de la nappe alluviale   rhénane qui est l’une des plus importantes réserves en eau souterraine d’Europe. La quantité d’eau stockée, pour sa seule partie alsacienne, est estimée à environ 35 milliards de m3. Sa température varie peu au fil des saisons, entre 8 et 12 °C, et assure une efficience élevée même en hiver, dans le cas de son exploitation à travers des pompes à chaleur.

Carte des différentes zones de potentiel géothermique sur aquifère en Alsace (source BRGM Alsace) - JPEG - 26.5 ko
Carte des différentes zones de potentiel géothermique sur aquifère en Alsace (source BRGM Alsace)

Le découpage ci-dessous qui correspond à la légende de la carte, effectué selon les grands ensembles géologiques, sert de base à une première estimation des ressources :

  • De par l’accessibilité de sa ressource et par les débits de pompage élevés dans les alluvions, la Plaine d’Alsace avec la nappe alluviale   rhénane, correspondant géologiquement au Plio-Quaternaire du Fossé rhénan (en bleu clair sur la carte), se dégage comme le potentiel majeur pour l’exploitation géothermique sur aquifère  .
  • Les formations pliocènes qui affleurent dans le Nord sont incluses dans cette entité d’ordre régional bien que leurs potentialités soient plus aléatoires que la nappe alluviale   stricto sensu.
  • L’Alsace Bossue (en rouge foncé) comprend les séries sédimentaires structurellement liées au système du bassin de Paris. A ce titre le potentiel géothermique sur aquifère   est lié à deux systèmes aquifères distincts dont les potentialités exactes restent à déterminer.
  • Les champs de fractures en bordure de la Plaine d’Alsace (rouge clair) constituent des zones géologiquement et hydrogéologiquement complexes aux potentialités variables. Ces zones fracturées demandent également des applications géothermiques bien encadrées en raison des risques liés aux aquifères captifs.
  • Les Vosges du socle cristallin (en gris) sont globalement peu propices à la géothermie sur aquifère  , hormis peut-être sur les nappes alluviales d’accompagnement des principales rivières vosgiennes ou bien encore dans les formations gréseuses du Trias qui surplombent localement le socle cristallin dans sa partie Nord.
  • Le Sundgau (bleu foncé) regroupe plusieurs situations géologiques et hydrogéologiques contrastées (aquifères des cailloutis du Sundgau, Horst de Mulhouse, Jura Alsacien) qui demandent des approches détaillées pour en définir les potentiels particuliers.
  • Les formations de l’Oligocène (vert) essentiellement marneuses sont peu propices au développement de géothermie sur aquifère  .
  • La vallée de la Plaine (violet) est une zone limitrophe qui comme pour l’Alsace Bossue se rattache aux séries du Bassin Parisien. Intégrant des formations de socle suivies de quelques séries sédimentaires essentiellement gréseuses, ses potentialités sont liées à ces séries.

Le BRGM a édité en juin 1985 une cartographie détaillée des potentialités et des contraintes de géothermie basse température en Alsace. Il s’agit d’un jeu de cartes avec notices réalisé pour chaque département (cartes « AQUAPAC »). Une carte des ressources en eau en Alsace est consultable sur le site Aquifère rhénan.

Un bilan récent des ressources géothermiques de l’Alsace peut être consulté sur le site de la DREAL Alsace.

Bibliographie

  • Dezayes C., Thinon I., Courrioux G., Tourlière B., Genter A. (2007) - Estimation du potentiel géothermique des réservoirs clastiques du Trias dans le fossé rhénan. Rapport final. Rapport BRGM/RP-55729-FR. 72 p.

Revenir en haut