Qu’est-ce que la piézométrie ?

Afin de connaitre l’état de la ressource en eau en termes de quantité, il est indispensable de surveiller la profondeur de la surface des nappes (niveau piézométrique  ).

Elle peut être mesurée ponctuellement par une sonde manuelle, ou régulièrement à l’aide d’enregistreurs automatiques, avec données télétransmises pour les plus perfectionnés. Les mesures sont réalisées dans des forages, puits   ou piézomètres.

La piézométrie   est la mesure de profondeur de la surface de la nappe d’eau souterraine. Elle est exprimée soit par rapport au sol en mètres, soit par rapport à l’altitude zéro du niveau de la mer en mètres NGF (Nivellement Général de la France).

Un piézomètre   est un forage   qui permet la mesure du niveau de l’eau souterraine en un point donné de la nappe.

Au sens strict, un piézomètre   est un dispositif servant à mesurer la hauteur piézométrique   en un point donné d’un système aquifère  , qui indique la pression en ce point, en permettant l’observation ou l’enregistrement d’un niveau d’eau libre ou d’une pression (G. Castany, J. Margat (1977) - Dictionnaire français d’hydrogéologie  ).

Le concept de piézomètre   a été étendu à l’ensemble des ouvrages artificiels (puits  , forages, gravières…) ou naturels (sources, grottes…) qui permettent l’accès aux eaux souterraines  . Chaque piézomètre   est doté d’un numéro national. Il s’agit du code BSS du dossier Banque du Sous-Sol concaténé avec la désignation BSS.

La surface de la nappe correspond au niveau piézométrique  . En cas de pompage de l’eau d’un forage  , le niveau de la nappe s’abaisse en format un cône de rabattement.

Représentation schématique de la piézométrie - JPEG - 53.2 ko
Représentation schématique de la piézométrie

Mesure à l'aide d'une sonde piézométrique manuelle (source : BRGM) - JPEG - 162.2 ko
Mesure à l’aide d’une sonde piézométrique manuelle (source : BRGM)

La retranscription cartographique de la surface de la nappe d’eau souterraine se lit comme une carte topographique. Les courbes de niveau ou isopièzes donnent des indications sur le sens des écoulements et leur vitesse. L’analyse des fluctuations des niveaux piézométriques permet de déterminer des cycles de recharge   et de vidange de la nappe, hautes eaux et basses eaux, à des échelles de temps annuelles ou pluriannuelles.

Niveau piézométrique en nappe libre ou en nappe captive (source BRGM)"
Niveau piézométrique en nappe libre ou en nappe captive (source BRGM)
Schéma d’un aquifère avec une partie sous couverture imperméable : la mesure du niveau piézométrique dans un forage permet de mesurer la pression de la nappe captive sous couverture ou le niveau de la nappe libre dans la zone de recharge. Le niveau d’une nappe peut être fixé par celui d’un cours d’eau, s’il y a suffisamment d’eau qui s’infiltre.

La piézométrie   est indispensable à la compréhension du comportement d’un aquifère  , à sa caractérisation, à l’évaluation de ses capacités… Elle permet également de déceler des interactions entre exploitation de différents ouvrages.

Revenir en haut