Situation mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse au 30 juin 2021

Le bilan pluviométrique mensuel du mois de juin est très hétérogène à l’échelle du bassin, avec des secteurs déficitaires comme le département de la Moselle, une partie de la Meurthe-et-Moselle et le nord-est de la Meuse et d’autres secteurs excédentaires comme le département des Vosges et l’ensemble du massif des Vosges et de la Plaine d’Alsace. Le cumul mensuel de précipitations agrégées pour la Lorraine est de 88,4 mm, soit un excédent global de près de 17 % et de 126,3 mm pour l’Alsace, soit un excédent global de près de 65 %. La situation au 1er juin 2021 par rapport au 1er mai 2021 montre une évolution à la hausse du niveau d’humidité des sols pour l’ensemble du bassin, avec un écart pondéré à la normale légèrement positif, à l’exception de secteurs comme la moitié nord de la Meurthe-et-Moselle et de la Moselle à l’ouest du massif des Vosges qui reste légèrement en négatif.

Pour les nappes de Lorraine, la tendance d’évolution du niveau moyen mensuel est globalement à la baisse, indiquant que la décharge des nappes est maintenant bien installée. Le niveau moyen mensuel des nappes des calcaires est tout comme le bilan pluviométrique, très hétérogène, allant de bas (Brieulles-sur-Bar) à haut (Fréville), mais globalement les niveaux sont autour de la moyenne. Les niveaux de la nappe des grès   du Trias inférieur est modérément bas, avec toutefois des niveaux très bas aux stations de mesure de Relanges et Voyer.

L’évolution des niveaux moyens de juin par rapport au mois de mai est contrastée selon les secteurs en Alsace.

Dans le Bas-Rhin, les niveaux sont globalement en baisse, avec -6 cm au nord à Sessenheim, -14 cm sur la nappe du Pliocène (Wissembourg, Haguenau), -10 cm dans le sud du département (Lipsheim, Rossfeld) et en légère hausse au nord de Strasbourg (+6 cm à Reichstett). Les niveaux restent en grande majorité modérément hauts, parfois très proches des normales comme à Wissembourg ou Lampertheim, et localement, toujours bas à Weitbruch et très bas en bordure à Griesheim-près-Molsheim.

Dans le Haut-Rhin, les niveaux sont plutôt en hausse, de +12 cm pour Wittenheim ou +13 cm en centre plaine (Hettenschlag), à +28 cm sur les secteurs de la Fecht (Wintzenheim) et de la Thur (Cernay), +33 cm le long du Rhin à Fessenheim, jusqu’à +47 cm dans le Sundgau oriental (Habsheim). Seul le nord du département est en légère baisse de -9 à -14 cm (Holtzwihr, Illhaeusern). Les niveaux des secteurs les plus déficitaires remontent et sont désormais modérément bas (Habsheim, Wintzenheim). Ailleurs dans le département, ils restent comme au mois dernier soit autour des normales (Fessenheim, Cernay), soit modérément hauts (Hettenschlag, Holtzwihr, Illhaeusern).

Le bulletin de situation mensuelle est téléchargeable sur le SIGES Rhin-Meuse.

Ce bulletin présente la situation moyenne mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse. Il est constitué d’un commentaire, d’une carte globale et d’un ensemble de graphiques qui présentent l’évolution mensuelle du niveau des nappes d’eau souterraine du bassin.

Depuis janvier 2017 un nouvel indicateur de l’état des nappes est proposé. Cet Indicateur Piézométrique   Standardisé (IPS) est applicable sur l’ensemble des points de suivi des niveaux d’eau souterraine ayant au moins 15 valeurs. Sept classes ont été retenues pour indiquer l’état des nappes avec une graduation allant de « niveaux très bas » à « niveaux très hauts ». L’iconographie de la cartographie reste inchangée.

Contributeurs : DREAL Grand Est (Délégation de bassin Rhin-Meuse), BRGM, APRONA.

Revenir en haut

Actualités