Situation mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse au 31 mai 2017

Tendance à la baisse des niveaux moyens des nappes d’eau souterraine

Les précipitations mensuelles du mois de mai 2017 sont globalement déficitaires, notamment sur la dernière partie du mois.

Classiquement, les nappes se rechargent d’octobre à mars, puis de déchargent d’avril à septembre. Il n’est donc pas anormal d’avoir une tendance à la baisse des niveaux des nappes sur l’ensemble des points de surveillance. Cependant, sur certains ouvrages, notamment ceux suivant les nappes les plus sensibles aux conditions climatiques, la baisse observée est plus accentuée que sur les autres années à la même période.
En valeur, les niveaux moyens des nappes sont majoritairement bas à très bas. Quelques ouvrages dans les aquifères très réactifs, en particulier les aquifères calcaires, présentent même la moyenne mensuelle la plus faible de l’ensemble des mois de mai de la chronique.

Ce bulletin présente la situation moyenne mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse. Il est constitué d’un commentaire, d’une carte globale et d’un ensemble de graphiques qui présentent l’évolution mensuelle du niveau des nappes d’eau souterraine du bassin.

Le bulletin de situation mensuelle est téléchargeable sur le SIGES Rhin-Meuse.

Depuis janvier 2017 un nouvel indicateur de l’état des nappes est proposé. Cet Indicateur Piézométrique   Standardisé (IPS) est applicable sur l’ensemble des points de suivi des niveaux d’eau souterraine ayant au moins 15 valeurs. Sept classes ont été retenues pour indiquer l’état des nappes avec une graduation allant de « niveaux très bas » à « niveaux très hauts ». L’iconographie de la cartographie reste inchangée.

Contributeurs : APRONA, BRGM, DREAL Grand Est (Délégation de bassin Rhin-Meuse)

Revenir en haut

Actualités