Situation mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse au 30 septembre 2020

Les précipitations de ce mois de septembre sont peu présentes et instables, puis touchent plus régulièrement et quasi quotidiennement la région à partir de la dernière semaine de septembre. Le bilan pluviométrique mensuel est déficitaire pour la Lorraine, avec un cumul mensuel de précipitations agrégées de 63,7 mm soit un déficit global de près de 21 %. Le cumul mensuel de précipitations agrégées pour l’Alsace est de 42,7 mm soit un déficit global de près de 42 %. L’indice d’humidité des sols montre une très nette amélioration (moins négatif) quasiment partout sur le bassin, excepté sur le sud-est du Bas-Rhin et le sud et l’est du Haut-Rhin où l’on observe une aggravation de l’écart pondéré à la moyenne quotidienne de référence 1981-2010 de l’indice d’humidité des sols.

Sur les nappes de Lorraine, la tendance d’évolution du niveau moyen mensuel continue à la baisse et la décharge estivale se poursuit. Les niveaux moyens mensuels des calcaires sont globalement modérément bas à bas, mais certains points de mesure affichent des niveaux très bas (Epiez-sur-Meuse, Les Roises, Brieulles-sur-Bar, Cousances-lès-Triconville). Les alluvions eux aussi, présentent des niveaux bas, seule la partie avale des alluvions de la Moselle reste modérément basse. Les grès   du Trias inférieur conservent encore des niveaux inférieurs aux niveaux habituellement observés à cette période en raison des deux dernières années de sécheresse de 2018 et 2019, certains niveaux sont très bas (Gélacourt, Relanges, Plombière-les-Bains).

L’évolution des niveaux moyens de septembre est variable par rapport au mois d’août selon les secteurs en Alsace. Dans le Bas-Rhin, les moyennes sont en baisse sur la partie nord et la nappe du Pliocène de Haguenau, de -5 cm (Sessenheim) à -16 cm (Wissembourg), stables au nord de Strasbourg et en légère hausse à Lipsheim et sur toute la partie sud du département. Les niveaux restent localement modérément bas (Sessenheim) et bas (Lampertheim, Reichstett), mais sont majoritairement très bas sur le département, avec des minima historiques atteints à Wissembourg, Haguenau, et minima saisonniers à Lipsheim. Dans le Haut-Rhin, les niveaux sont en hausse au nord (+11 cm à Holtzwihr), en centre plaine (+14 cm à Hettenschlag) et plutôt stables le long du Rhin à Fessenheim. La baisse est présente en bordure à Wintzenheim (1 3 cm), sur le secteur de Cernay (-44 cm) et la partie sud (Habsheim, Hésingue). Les niveaux sont modérément bas (Cernay, Fessenheim ou Hésingue) ou bas (Wintzenheim, Holtzwihr, Hettenschlag), et toujours extrêmement bas dans le Sundgau oriental (Habsheim).

Le bulletin de situation mensuelle est téléchargeable sur le SIGES Rhin-Meuse.

Ce bulletin présente la situation moyenne mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse. Il est constitué d’un commentaire, d’une carte globale et d’un ensemble de graphiques qui présentent l’évolution mensuelle du niveau des nappes d’eau souterraine du bassin.

Depuis janvier 2017 un nouvel indicateur de l’état des nappes est proposé. Cet Indicateur Piézométrique   Standardisé (IPS) est applicable sur l’ensemble des points de suivi des niveaux d’eau souterraine ayant au moins 15 valeurs. Sept classes ont été retenues pour indiquer l’état des nappes avec une graduation allant de « niveaux très bas » à « niveaux très hauts ». L’iconographie de la cartographie reste inchangée.

Contributeurs : DREAL Grand Est (Délégation de bassin Rhin-Meuse), BRGM, APRONA.

Revenir en haut

Actualités