Situation mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse au 31 janvier 2018

La totalité du niveau des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse est à la hausse.

Les épisodes pluvieux se succèdent et le mois de janvier 2018 est encore un mois arrosé par les précipitations, la première décade étant plus arrosée que les deux autres. Le cumul des pluies est globalement excédentaire par rapport à la normale, de 100 % pour la partie ouest du bassin à 125 % pour la plaine d’Alsace. Les cumuls sont compris entre 100 mm et 250 mm en plaine et entre 250 mm et 400 mm voire 500 mm localement, pour le relief vosgien. L’indice d’humidité des sols est à son niveau maximum sur la totalité du territoire à l’exception d’un petit secteur dans le nord du département des Ardennes, il reflète la situation hydrométéorologique de ces derniers mois. Les nappes d’eau souterraine continuent de réagir et la totalité du niveau des nappes est à la hausse, ce qui n’est pas forcément inhabituel puisque les nappes se rechargent avec les pluies hivernales.

Ces quatre mois consécutifs de pluies sur les stations des nappes des calcaires de Lorraine, font que la tendance des niveaux se poursuit à la hausse. Les niveaux sont très supérieurs aux moyennes d’un mois de janvier. Pour la moitié des stations de mesure des nappes des calcaires du Jurassique, la moyenne mensuelle de janvier est la plus haute jamais enregistrée. Pour la moitié restante, il faut remonter parfois à presque 25 ans pour avoir des niveaux supérieurs.

Dans le Bas-Rhin, la hausse des niveaux est très importante avec partout, des moyennes bien au­-dessus des normales saisonnières. Dans le Haut-Rhin, la hausse est également forte, mais les niveaux partant de plus bas en décembre que dans le Bas-Rhin, les moyennes sont moins élevées.

Le bulletin de situation mensuelle est téléchargeable sur le SIGES Rhin-Meuse.

Ce bulletin présente la situation moyenne mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse. Il est constitué d’un commentaire, d’une carte globale et d’un ensemble de graphiques qui présentent l’évolution mensuelle du niveau des nappes d’eau souterraine du bassin.

Depuis janvier 2017 un nouvel indicateur de l’état des nappes est proposé. Cet Indicateur Piézométrique   Standardisé (IPS) est applicable sur l’ensemble des points de suivi des niveaux d’eau souterraine ayant au moins 15 valeurs. Sept classes ont été retenues pour indiquer l’état des nappes avec une graduation allant de « niveaux très bas » à « niveaux très hauts ». L’iconographie de la cartographie reste inchangée.

Contributeurs : APRONA, BRGM, DREAL Grand Est (Délégation de bassin Rhin-Meuse)

Revenir en haut

Actualités