Situation mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse au 30 septembre 2018

Le mois de septembre est encore un mois déficitaire en précipitations, avec un déficit global de l’ordre de 60% pour la Lorraine et de 50% pour l’Alsace. Ce déficit de précipitations conforte les tendances observées les mois précédents, ainsi les nappes de Lorraine ont toujours une tendance à la baisse (poursuite de la période de vidange estivale). Les niveaux atteignent maintenant des niveaux modérément bas, voire bas à très bas comme le piézomètre   de Gespunsart, Villers-en-Haye, Relanges, Gelacourt ou Xonrupt.

Pour la nappe d’Alsace, l’évolution des niveaux moyens de septembre est contrastée par rapport au mois d’août et varie selon les secteurs en Alsace.

Dans le Bas-Rhin, les moyennes baissent encore un peu dans l’extrême nord et le nord jusqu’à hauteur de Haguenau, et sont plutôt à la hausse dans le reste du département. Elles demeurent cependant partout en dessous des normales saisonnières, avec des niveaux modérément bas à bas, voire très bas (Haguenau).

Dans le Haut-Rhin, les moyennes sont en hausse dans la moitié nord (+10 à +15 cm par rapport à août) et en baisse dans la moitié sud (-5 cm le long du Rhin, -25 cm à Habsheim, -45 cm à Cernay). Les niveaux sont dans l’ensemble modérément bas (Cernay ou Fessenheim), mais aussi bas (Holtzwihr, Habsheim ou Hettenschlag).

Le bulletin de situation mensuelle est téléchargeable sur le SIGES Rhin-Meuse.

Ce bulletin présente la situation moyenne mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse. Il est constitué d’un commentaire, d’une carte globale et d’un ensemble de graphiques qui présentent l’évolution mensuelle du niveau des nappes d’eau souterraine du bassin.

Depuis janvier 2017 un nouvel indicateur de l’état des nappes est proposé. Cet Indicateur Piézométrique   Standardisé (IPS) est applicable sur l’ensemble des points de suivi des niveaux d’eau souterraine ayant au moins 15 valeurs. Sept classes ont été retenues pour indiquer l’état des nappes avec une graduation allant de « niveaux très bas » à « niveaux très hauts ». L’iconographie de la cartographie reste inchangée.

Contributeurs : APRONA, BRGM, DREAL Grand Est (Délégation de bassin Rhin-Meuse)

Revenir en haut

Actualités