Situation mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse au 31 juillet 2018

Les niveaux des nappes sont toujours à la baisse

Le bilan pluviométrique de ce mois de juillet est globalement déficitaire sur l’ensemble du bassin Rhin-Meuse, avec un déficit global de 67% pour la partie lorraine et de 50% pour la partie alsacienne. L’ouest du bassin est particulièrement peu arrosé (de 5 mm à 10 mm de cumul mensuel). Le rapport à la normale de l’indice d’humidité des sols est en relation avec les conditions météorologiques de ces 3 derniers mois (déficit pluviométrique et forte chaleur), il est assez hétérogène et varie de -10% à -60% (secteur au nord de la Meurthe-et-Moselle, crêtes vosgiennes et nord du département des Ardennes).

Les niveaux des nappes sont toujours à la baisse, mais leur niveau reste encore autour de la normale ou modérément sec, à l’exception des piézomètres de Gespunsart (colluvions du socle ardennais) et Essegney (alluvions de la Moselle) affichants un niveau bas, de Gelacourt (Grés du Trias inférieur sous couverture) affichant un niveau très bas (période de retour proche des 14 ans secs), de Relanges (Grés du Trias inférieur affleurant) affichant un niveau très bas (période de retour proche des 17 ans secs).
Dans le Bas-Rhin, les moyennes de juillet se situent partout en dessous des normales saisonnières, entre un niveau modérément bas (Haguenau, Sessenheim ou Lipsheim) et un niveau bas (Rossfeld), souvent proches d’un quinquennal sec.
Dans le Haut-Rhin, la baisse est également conséquente (entre -40 et -50 cm par rapport à juin), avec des niveaux modérément bas (Holtzwihr, Hettenschlag ou Habsheim), proches là aussi d’un quinquennal sec.

Le bulletin de situation mensuelle est téléchargeable sur le SIGES Rhin-Meuse.

Ce bulletin présente la situation moyenne mensuelle des nappes d’eau souterraine du bassin Rhin-Meuse. Il est constitué d’un commentaire, d’une carte globale et d’un ensemble de graphiques qui présentent l’évolution mensuelle du niveau des nappes d’eau souterraine du bassin.

Depuis janvier 2017 un nouvel indicateur de l’état des nappes est proposé. Cet Indicateur Piézométrique   Standardisé (IPS) est applicable sur l’ensemble des points de suivi des niveaux d’eau souterraine ayant au moins 15 valeurs. Sept classes ont été retenues pour indiquer l’état des nappes avec une graduation allant de « niveaux très bas » à « niveaux très hauts ». L’iconographie de la cartographie reste inchangée.

Contributeurs : APRONA, BRGM, DREAL Grand Est (Délégation de bassin Rhin-Meuse)

Revenir en haut

Actualités